Quand on n’a qu’un marteau, tous les problèmes deviennent des clous. L’Inbound Marketing et le Design Thinking ne sont pas des formules magiques mais…

Cet adage lève une alerte réelle, chaque problématique est différente et la solution proposée doit être adaptée. De ce fait, loin de nous l’idée de vous convaincre que l’Inboud Marketing et le Design Thinking sont la solution à tous vos problèmes.

Pour autant nous avons décidé, chez Gradientz, d’en faire les deux piliers de notre offre de services. Voici pourquoi.

Une constante : l’utilisateur et le client au centre de vos succès

Le fil rouge de l’Inbound Marketing c’est de fournir du contenu ciblé au prospect quand il en a besoin, quand il est en attente.
Au niveau du Design Thinking c’est l’utilisateur, ses besoins, ses usages, sa vision de l’offre de l’entreprise et comment cette dernière peut s’adapter à lui qui est au centre de la démarche.

C’est pour cela que ces deux disciplines sont capitales pour nous et que nous y trouvons l’essence de notre travail. A savoir, accompagner nos clients dans la mise en place de solutions digitales qui servent leurs clients, leurs utilisateurs et leurs prospects.

Cibler une performance maximum dans le design et le marketing digital

En Inbound Marketing comme en Design Thinking tout se mesure, se teste, s’améliore. C’est ainsi qu’une efficacité et une performance maximum sont atteintes.

La logique de l’Inbound Marketing est de mettre en place une stratégie d’acquisition de trafic pour générer un maximum de leads et mettre en place, ensuite, différents parcours pour qualifier le plus finement possible ces leads.

Au niveau du design thinking le travail commence par une étude de l’analyse des besoins, des caractéristiques et des usages de l’utilisateur ciblé pour ne pas travailler sur des intuitions mais sur des enseignements.

C’est le fait de conserver ces enseignements comme le fil rouge de tout le travail de design et de viser exclusivement la génération de leads qualifiés au niveau marketing qui amène une performance maximum dans ces deux disciplines.

Dans les deux cas la capacité à travailler en amélioration continue, en se basant sur des métriques ou des KPI partagés, permet d’augmenter avec le temps cette performance et de s’adapter à l’évolution des utilisateurs et des clients.

C’est ce lien entre une performance mesurable et un travail sur les clients finaux qui font du Design Thinking et de l’Inbound Marketing les deux disciplines les plus efficaces dans leurs secteurs respectifs.

Aujourd’hui votre site web n’est plus le centre de votre monde digital

Oui mais… il reste le levier qui convertit le plus.

Bien sûr tous les canaux sont importants et, d’ailleurs, dans le cadre de l’Inbound Marketing, ils sont tous travaillés. Réseaux sociaux, mailing, content cross canal, ils génèrent tous du trafic et servent tous à qualifier les visiteurs, utilisateurs et membres des communautés.

En revanche, quand arrive le temps du lead nurturing et de la conversion, le site devient central. Il donne un sens “business” au trafic généré et, avec une approche performante en terme de design,  permet la construction de tunnels parfaitement adaptés aux besoins du prospect et aux objectifs de l’entreprise.

Le monde digital d’une marque ou d’une entreprise est donc un ensemble de canaux disponibles pour mettre en place des stratégies et des leviers qui doivent être pensées user centric pour être efficace, créer de la valeur et atteindre un niveau de ROI élevé.