L'audit SEO est un diagnostic du référencement naturel d'un site afin d'en évaluer le niveau de performance, d'identifier les pistes de progrès et de mesurer la dette technique. En analysant les techniques actuellement employées sur le site audité, pour optimiser son positionnement dans les SERPS notamment, une agence spécialisée SEO comme Gradientz peut établir un plan d'actions visant l'amélioration de la performance en référencement naturel.

Les 7 points d'analyse d'un audit SEO :

  1. L'audit technique
  2. L'audit des mots-clés
  3. L'audit on-page
  4. L'audit du contenu
  5. L'audit des backlinks
  6. L'audit de la concurrence
  7. L'audit UX

Par soucis de synthèse cet article sera structuré autours de trois points regroupant les sept précédents :

  1. Les aspects technique de l'audit SEO
  2. Le travail sur les mots-clés, la concurrence et la qualité du référencement
  3. L'évaluation de la performance du contenu et de l'UX

Audit SEO : les aspects techniques

Auditer les éléments techniques d'un site dans le cadre d'une démarche SEO n'est pas le plus complexe, hiérarchiser les interventions et mettre en place les corrections peut s'avérer en revanche plus délicat.

Concernant l'identification nous utilisons principalement chez Gradientz deux outils :

  • SEMRUSH qui est un outil global permettant à la fois l'audit technique, une partie de l'audit concurrentiel, l'évaluation de la performance, la qualité des backlinks et un suivi sur la durée.
  • Screaming Frog SEO qui est lui beaucoup plus focus sur les aspects techniques. Il traite le balisage HTML, les balises METAs et permet d'évaluer la qualité de crawl potentiel actuel (passage des bots pour indexation du contenu) par les moteurs de recherche.

audit-SEO-SEMRush

Rapport général SEMRush

Bien entendu le diagnostic et les informations transmis par ces outils ne peuvent être réellement utiles que pour un oeil averti et il est indispensable de disposer de connaissances SEO solides pour interpréter les résultats et mesurer réellement le niveau des problématiques.

En effet, ces outils ont tendance à être alarmistes et très complets, une personne "non-initiée" ne saura pas comment les interpréter, les hiérarchiser et aura tendance à voir comme catastrophique ce qui est simplement l'état moyen de la majorité des sites web non-optimisés.

Les éléments analysés lors de la phase technique de l'audit SEO sont les suivants (liste non exhaustive) :

  • Balise de titre (h1, h2, h3, etc)
  • Balise meta (title, description et leur complétion correcte)
  • Balise alt des images ainsi que l'impact de leur poids sur la performance du site
  • Balise canonical
  • Longueur et validité des URLs
  • Présence d'erreurs 404
  • Validité des redirections
  • Ralentissements et causes des ralentissements
  • HTTPS et mix HTTP/HTTPS

Audit SEO : travail sur les mots-clés, la concurrence et la qualité du référencement

L'objectif de cette phase est d'évaluer la qualité de l'indexation des pages (pages repérées et référencées par les moteurs de recherches), d'évaluer la performance globale et de la comparer par rapport à celles des concurrents.

Outils utiles à cette phase de l'audit SEO

  • SEMRUSH : évaluation du potentiel de mots clefs, l'état de l'indexation, la conformité du robots.txt et du sitemap.xml ainsi que l'analyse de la concurrence.
  • Google Search Console : évaluation de la performance des mots clés travaillés par le site au moment de l'audit.

Ici encore les outils ne suffisent pas mais ils permettent de collecter les données à analyser. Ensuite, la mission des expert.e.s SEO est d'identifier les mots-clés performants, ceux qui représentent les meilleurs pistes de progrès, de comparer les résultats avec ceux de la concurrence et d'identifier les problèmes d'indexation.

Il n'est pas rare par exemple de voir que Google indexe des pages sans aucun intérêt en terme de référencement naturel. Ceci est problématique car c'est un volume de pages référencées qui vient "noyer" dans l'index les pages à fort potentiel qu'il serait souhaitable de valoriser. En général une intervention sur le fichier robots.txt permet de régler ce problème très simplement.

Il est possible aussi de voir qu'un mot-clé amène énormément de trafic mais n'a aucun intérêt business et génère un volume de visiteurs conséquent qui ne sont pas des clients potentiels. Inversement, cette phase de l'audit SEO permet d'identifier des mots clés non exploités aujourd'hui qui pourraient générer un nombre important de leads commerciaux.

Les éléments structurants de l'indexation dans les moteurs de recherches

  • Le robots.txt qui est, pour faire simple, un fichier texte à la racine de votre site qui permet d'indiquer aux robots d'indexation des moteurs de recherches (les crawlers) qu'elles pages, groupes de pages ou répertoires doivent être indexés et lesquels ne doivent pas l'être.
  • Le sitemap.xml qui est un fichier, dans la plupart des cas généré automatiquement par votre CMS, qui liste les différentes pages ou articles de votre site avec leur date de publication et de modification. Il permet aux crawlers d'accélérer leur travail d'indexation en leur indiquant les pages disponibles à l'indexation automatique.

Audit SEO : évaluation de la performance du contenu et de l'UX

L'audit du contenu concerne autant son architecture (éviter le silo) que sa nature. Pour ce qui est de l'architecture l'objectif, au-delà de l'évaluation du niveau de duplicate content ou de la profondeur de l'arborescence, est de vérifier si votre contenu présente une organisation en cocons sémantiques (ou cluster topics).

L'organisation en cocon sémantique est basée sur plusieurs maillage internes organisés autour des différentes pages piliers. Cela permet, pour chacune des thématiques traités et sur lesquelles vous souhaitez que le site soit performant, de créer des groupes de contenus chauds autour d'un contenu froid. L'objectif, in fine, est d'augmenter la performance SEO de ce dernier.

Sur ce sujet je vous invite à lire les deux articles publiés par Alix :

Au niveau de la nature du contenu le travail effectué concerne à définir les thématiques les plus porteuses en terme de trafic (en fonction des conclusions de l'analyse des mots-clés et de la concurrence) afin d'identifier si les contenus adaptés sont présents sur le site et correctement rédigés pour une bonne lisibilité sur écran et un bon référencement (présence des mots-clés / expressions, texte d'ancrage des liens, liens vers d'autres contenus, utilisation des titres, etc.).

En terme d'UX les modalités de l'audit seront a mettre en regard avec la nature du site et ses objectifs. Il est évident qu'un site proposant de la vente en ligne aura, sur ce point, des enjeux bien plus forts concernant l'UX et nécessitera un travail dédié là où un site de contenu devra être abordé sous l'axe de la génération de leads et la collecte de données.

Il y a cependant certaines constantes qui doivent être évaluées :

  • Audit du parcours au sein des différents contenus
  • Audit de la version mobile
  • Audit de la "charge publicitaire"
  • Audit des formulaires (leur nature, leur emplacement, leur structuration)
  • Audit des Call to Action (CTA) leurs positionnement et pertinence

heatmap-hotjar

L'UX est un champ large, l'évaluation des temps de chargements et de la lisibilité sont deux exemples de points que nous avons présentés comme traités par ailleurs mais qui entrent totalement dans l'évaluation de l'expérience utilisateur. Pour ce qui touche plus spécifiquement à l'UX orientée SEO nous utilisons principalement Hotjar qui nous permet de générer des heatmaps et des taux de clics pertinents pour évaluer les parcours utilisateurs.

Il est aussi important de préciser que l'UX n'est pas propre aux problématiques SEO et mérite un travail spécifique qui va bien au-delà des objectifs de référencement naturel.

Nous avons vu ici les grandes lignes et les constantes d'un audit SEO. Pour autant, et selon la nature du site, ce dernier peut être plus large et plus complet. Ce type d'audit doit être effectué plusieurs fois tout au long de la vie d'un site et systématiquement à chaque refonte pour identifier le point de départ et les objectifs à atteindre.

Nouveau call-to-action